Docteur Christian VALLE   

Diplômé de la faculté de chirurgie dentaire de Strasbourg en 1980

Certificat d’étude spéciale de biologie buccale

Certificat d’étude spéciale de parodontologie


 

La prothèse provisoire « clipsée » pré implantaire

Dr Christian VALLE.

 

 

Le remplacement d'une dent dite irrécupérable est un acte très courant.

La solution implantaire fait désormais partie des données avérées de la science.

La France n’est pas bien placée en Europe en terme de nombre d’implants posés.

Les réticences sont moins dues aux patients qu’aux praticiens eux-mêmes.

 

La levée des blocages passera par des réponses simples aux problèmes que se posent les patients et une simplification des procédures cliniques.

 

La prothèse clipsée multifonction s’inscrit parfaitement dans cette démarche de simplification.

Un prochain article décrira un procédé simple reproductible pour optimiser l’intégration et la récupération des papilles.

 

Le propos de cet article est de présenter une petite prothèse provisoire très pratique qui aura plusieurs fonctions :

 

Hémostase et protection,

Maintien du volume osseux,

Maintien d’espace,

Protection du greffon ou de l’implant,

Mise en charge à la carte, 

Gui de radiographique,

Guide chirurgical,

Remplacement prothétique immédiat,

Couronne provisoire.    

• hémostase et protection de la plaie d'extraction


La compression de la plaie peut s'avérer très utile surtout dans les cas où l'hémostase est mauvaise.

La protection du caillot de la plaie permet une bonne cicatrisation.

Protection de la plaie d’extraction un rebasage en silicone peut aider à l’ajustage et un gel cicatrisant et antiseptique maintenu sur la plaie.

Nous constatons que le curetage à la fraise des plaies d’extraction associé à cette protection procure aux patients un meilleur confort et entraînent moins de douleur. Ceci grâce à une plaie propre et un bon caillot bien protégé.

Ceci permet en plus de maintenir un gel antiseptique in situ 

 maintien d'un gel antiseptique ou d'une éponge hémostatique 


maintien du volume osseux


 

On ne raisonne plus comme avant : en matière d’extraction : ce maintient est important dans la perspective du remplacement de la racine par un implant.

Le maintien du capital osseux alvéolaire est obtenu par la stimulation mécanique intermittente modérée englobant toute la crête.

Sur cette photo au maxillaire après 4 mois guérison il y a un bon maintient du volume osseux tandis qu’à la mandibule plusieurs années après l’extraction et sans stimulation la résorption est très importante.      

 

On sait qu’après une extraction l’os alvéolaire va se résorber spontanément.

On sait aussi que l’os pour se maintenir à besoin d’être stimulé. Un des éléments de la prévention de l’ostéoporose est l’effort physique.

La stimulation peut aussi se faire par l’extérieur de l’alvéole de la même façon qu’une prothèse adjointe totale immédiate remodèle et conserve une crête, au moins dans un premier temps avant de provoquer sur le long terme une résorption.

 

 

(Maintien volume osseux)

 

Au maxillaire la stimulation par un « clipse » a maintenu le volume

A la mandibule la résorption est importante


 On constate parfois des régénérations osseuses sous et de part et d’autre de pontiques lorsqu’ils sont placés en pression sur la gencive. Ce qui montre que la pression sur l’os peut provoquer un remodelage positif.

On peut penser qu’il ne s’agit que d’un artefact radiologique mais l’ouverture pour placer un implant a montré qu’il y a bel et bien une petite excroissance osseuse alors que la guérison normale eut au mieux été de pic à pic ; or là on est au dessus !!!


 Un autre exemple de comparaison entre un site bien cureté à gauche (la gauche du patient c.à.d. à droite sur le cliché) avec une stimulation par prothèse clipsée et à droite un site mal cureté et laissé sans rien. !!!

Alors que le pronostic initial aurait pu laisser présager du contraire.



 Ce cas est intéressant car il montre que le granulome a continué à évoluer après l’extraction entraînant une perte osseuse.

Alors qu’à gauche un bon curetage de la plaie et un appui par clipse a permis le maximum de guérison.

Résultat : à gauche un site d’implantation favorable alors qu’à droite l’indication de greffe ou de ROG est évidente ;

maintien du volume osseux


 Autres exemples de bon maintien du volume osseux obtenu très simplement sans greffe osseuse :

maintien d’espace


et des antagonistes. En quelques mois les dents adjacentes risquent de se verser et  l’antagoniste d’égresser : c’est un classique.

 Voici un exemple où cette fonction a manqué nécessitant le recours à l’orthodontie.


protection du greffon ou de l’implant


 en cas de nécessité ou de greffe. C’est une    Mise en charge à la carte.

 

Après la pose de l’implant la prothèse évidée peut resservir de provisoire sans toucher la vis de cicatrisation pour attendre le bon moment pour la mise en charge. C’est le cas si l’os est peu dense en dessous de 20 N de torc reverse.

Un rebasage en silicone plus souple permet une mise en charge adaptée. Un trou percéau milieu fait office de rétention.

 

 

 

Guide radiographique



 

Un guide radiologique est obtenu en réalisant un trou préfigurant l’axe souhaité qui sera bouché avec du composite ou du ciment radio opaque.

 L’axe de forage a pu être corrigé grâce à cette vérification simple.  

guide chirurgical



Un guide chirurgical peut être obtenu en réalisant un  trou dans la prothèse en fonction de l’examen radiographique

Remplacement prothétique immédiat


 relativement discret (clips sur 35, 36 remplacée)

 

Le confort du patient est optimisé tant du point de vue fonctionnel qu'esthétique.

 

       Une des réticences des patients quand on leur propose de remplacer une dent perdue par un implant est le fait de se retrouver édenté.

« On m’a dit que je devais rester sans dent pendant plusieurs mois ou porter une prothèse avec des crochets - L'extraction réimplantation mise en charge  immédiate possède ses propres indications mais ce sujet n’est pas abordé ici